-  +
Le point sur les toxiques cachés de l’habitat : radon et amiante

Il ne s’agit pas de se faire une réaction cutanée ni une crise d’asthme en lisant le texte qui suit, mais de prendre conscience que l’air à l’intérieur des maisons et des immeubles peut souvent être plus pollué que l’air extérieur, y compris celui des plus grandes villes industrielles, et de prendre les mesures qui s’imposent. Or, des recherches ont montré que la majeure partie de la population passe 90% de son temps en atmosphère intérieure. C’est pourquoi les risques sanitaires sont conséquents.

L'effet cumulatif de ces polluants peut entraîner un risque sérieux. Maux de tête, difficultés respiratoires, toux, peuvent être, entre autres, des signaux d’alarme.

L’AMIANTE

Du grec amiantos, qui veut dire incorruptible, l’amiante est un terme regroupant plusieurs minéraux fibreux.
L’inconvénient majeur est que les fibres d’amiante, s’infiltrant dans nos poumons, ne sont que partiellement éliminées par le corps. Un durcissement des poumons ou un cancer peut être déclaré après plusieurs dizaines d’années.
Pas de risque de trouver de l'amiante dans une habitation récente. Il n'est plus utilisé en Suisse dans le secteur du bâtiment depuis les années 70 et il a été interdit le 1er mars 1990. Mais dans les maisons plus anciennes, l'amiante peut se retrouver comme : isolant thermique (flocage de paroi ou de plafond), couverture du bâtiment (fibro-ciment), isolant pour les conduits d'eau chaude, isolant électrique, au niveau des passages de câbles, incorporé à certains revêtements de sol.
Les risques pour la santé ont été démontrés clairement dans de nombreuses études en cas d'exposition professionnelle à l'amiante. Mais lors de travaux de rénovation et de démolition, les habitants et les voisins peuvent également être exposés à des risques élevés.

LE RADON

Inodore, incolore, le radon est un gaz radioactif naturel. Le radon pénètre dans les maisons par les sols en terre battue, les fissures des murs, les sols en béton, les canalisations.
Dans la propagation du radon, la nature du sol joue un rôle très important : plus le sol est perméable, plus le gaz radon peut monter à la surface. On trouve une perméabilité élevée dans les cavités les plus fines (pores), dans les cavités importantes (fissures, crevasses, éboulis ou zones d’éboulement) et dans les systèmes karstiques et les réseaux de grottes.
Pour ces raisons, les différences locales sont très marquées. En Suisse, les zones à concentrations élevées en radon se trouvent principalement dans les Alpes et le Jura. Des bâtiments avec des valeurs élevées ont toutefois aussi été trouvés sur le Plateau suisse.
La concentration de radon peut-être mesurée de façon simple et économique à l’aide de dosimètres. Ceux-ci peuvent être obtenus auprès de services de mesures agrées. Avant d'entreprendre des mesures, renseignez-vous auprès des services cantonaux afin de savoir si vous habitez dans une région à risque.

Quelques conseils utiles pour éviter de s’intoxiquer au quotidien !

  • Aérer toutes les pièces de la maison! Quelques minutes seulement mais régulièrement pour éviter les pertes de chaleur. Ainsi vous éliminerez la fumée de tabac (détenant les records en matière de pollution de l’air intérieur...), les moisissures, la concentration de polluants et leurs odeurs nocives.
  • Aérer aussi les vêtements nettoyés à sec (contenant du perchloroéthylène), les matières textiles naturelles et artificielles en général. Les acariens vivent principalement dans les lits, surtout dans les matelas, les tapis et les meubles rembourrés.
  • N’utiliser des produits et des matériaux ne contenant peu ou pas de substances chimiques pour le nettoyage, le bricolage, l’ameublement et la décoration. Les tentures et autres textiles, comme les tapis et housses ainsi que les meubles sont susceptibles de contaminer l'air avec du formaldéhyde et d'autres substances chimiques nocives. Les tapis en coton, en coco ou en sisal sont généralement exempts de ces substances actives. Acheter, de préférence des meubles massifs aux surfaces non vitrifiées.
  • Recouvrer les meubles que vous suspectez avoir reçu des traitements toxiques.
  • Acheter un aspirateur équipé d'un filtre spécial. Eviter les revêtements de sol et de murs accrochant la poussière (tissus, crépi).
  • Laisser un espace entre les meubles et les murs pour éviter les moisissures.
  • Faire contrôler les installations : les installations de chauffage, cuisinières, chauffe-eau qui ne fonctionnent pas dans des conditions adéquates peuvent produire du monoxyde de carbone.
  • Effectuer chaque année l'inspection, le nettoyage et le réglage.
  • Éviter les produits en nébulisateurs ou en aérosols. Privilégier leur présentation liquide à diluer dans l'eau. Et éviter de mélanger les produits ensemble.
  • Toujours lire les étiquettes, s’informer sur les produits toxiques, les matériaux de construction et de rénovation et suivre les directives du fabricant.
  • Garder tous les produits dangereux hors de la portée des enfants et dans un endroit bien ventilé, de préférence à l'extérieur de la maison (garage, remise). Garder les produits dans leur contenant original et fermer hermétiquement.
  • Éviter d'entreposer des produits incompatibles l'un près de l'autre, par exemple des produits acides près de produits basiques.
  • Eviter de détériorer, de poncer et de brûler une peinture car elle pourrait contenir du plomb ou du cadmium.
  • Utilisez un paillasson.
  • Filtrez l'eau du robinet.

….et faites appel aux spécialistes cantonaux ainsi qu’aux entrepreneurs qualifiés qui sont à votre disposition pour mesurer les différents toxiques et trouver des solutions ! Voir plus loin la fiche infos.


Services cantonaux d’information, particulièrement pour l’amiante et le radon
FR : Laboratoire cantonal, 1700 Fribourg, laboratoire.cantonal@fr.ch,
Tél : 026/422.73.73, Fax : 026/422.73.33

GE : Service cantonal de toxicologie contre les pollutions intérieures, 1205 Genève,
Tél : 022/327.80.00, Fax : 022/320.67.65

JU : Service des arts et métiers et du travail, 2800 Delémont, Tél : 032/420.52.30,
Fax : 032/420.52.31

NE : Laboratoire cantonal, 2001 Neuchâtel, Tél : 032/889.68.30, Fax : 032/889.62.74

VD : Service de l’environnement et de l’énergie, 1066 Epalinges, Tél : 021/316.43.60,
Fax : 021/316.43.95

VS : Laboratoire cantonal, 1950 Sion, Tél : 027/606.49.50


Pour les questions d’ordre général, s’adresser à l’Office fédéral de la santé publique, Division Produits Chimiques : Tél : 031/322.96.40, e-mail : bag-chem@bag.admin.ch

Et pour toute question relative à la sécurité au travail, s’adresser à la Suva, secteur construction, Tél : 041/419.60.28

Lorraine Dufour
[05/12/2005]

Liens externes
La SUVA
HausInfo
Le point de vue de la Confédération


  ENVOYER A UN AMI
 VOTRE AVIS SUR CET ARTICLE :    bof   ça va   bien   génial   >>>>  

© Association NiceFuture - Tous droits de reproduction et de diffusion réservés  |  Design & Content Management System:  bleu-vert communication www.NiceFuture.com  |  www.BoutikEtik.ch  |  www.angesgardiens.ch  |  www.festivaldelaterre.ch  |  www.ethicalfashiondays.ch