-  +
Rêve de cabane

Observer les écureuils courir le long des branches, fermer les yeux, entendre le bois craquer sous l’effet du vent, se laisser bercer par le doux chant des oiseaux et des feuillages, n’appartenir plus qu’à la forêt, à ses secrets et à ses rêves...

Au cours de l’histoire et encore sous certaines latitudes comme l’Amazonie ou la Polynésie, la cabane répond à un besoin basique de survie et de protection contre les prédateurs et autres vermines venimeuses. Mais dans nos sociétés dites civilisées, la maison dans les arbres est surtout un repaire de rêves d’enfants et des grands. Pour nos instincts de primates toujours en veille, la cabane est une source d’escapade et d’aventure. Elle inspire la sécurité, le rêve, un monde à soi loin des contraintes, de la civilisation.

Déjà la Reine Victoria prenait le thé dans un tilleul vieux de 600 ans. Et au siècle dernier, aller au restaurant construit dans un arbre, dans la capitale française, faisait partie du chic parisien. Comme quoi, chassez le naturel, il revient au galop !

L’attrait des maisons suspendues a bien évidemment séduit le cinéma ! Vous avez peut-être vu l’épisode de Star Wars qui présente un peuple de petits oursons, les Ewoks, vivant dans des arbres haut de 1000 mètres pour échapper à leur prédateur en mesurant 30 ! Ou l’adaptation du roman à succès « The Swiss Family Robinson » adapté au grand écran par les productions Walt Disney !
Aire de jeux et de festivités, cocon, garderie, et même bureau, la cabane offre le luxe d’être immergée dans le monde de la nature. Des cabanes, il y en a de toutes sortes et des originales aussi ! Imaginez passer la nuit à la belle étoile sur un lit supendu ! Ou une cabane perchée en bois de bambou ou une vue à 360° ! Imaginez-vous prendre votre apéritif sur une grande terrasse panoramique ! Il existe même des châteaux en bois perchés dans les arbres ! Et saviez-vous qu’en janvier 2005, la plus grande cabane du monde fut inaugurée à Northumberland, dans le Nord de l’Angleterre, en la présence du Prince Charles et de Camilla ? Un restaurant avec 120 couverts, un commerce de détail, 2 salles à manger privées !

Et puis comment vivons-nous plusieurs jours en ayant recours qu’au seul éclairage de la bougie et de la pleine lune ?! Eh bien, oui, le luxe d’une cabane est d’avoir accès aux possibilités d’équipements et d’installations autonomes permettant de répondre aux besoins de consommation électrique tout en s’adaptant aux ressources du site : module photovoltaïque, éolienne, batterie solaire, système hybride, bloc d’énergie transportable. Et vous aurez même une douche chaude !
Il existe des livres, des guides et mêmes des congrès au niveau mondial. Sur internet, recherchez surtout sous « treehouse » plutôt que « cabanes ». Les anglophones ont apparemment plus gardé leur âme d’enfant que les francophones ! Si un jour vous décidez de vous faire construire votre nid perché, des experts en construction et design de cabane existent à travers le continent !

Vous n’avez peut-être pas les moyens de vous construire votre propre cabane ?
En l’espace de quelques jours ou quelques semaines, vous avez la possibilité d’en louer une.
Par exemple, au Locle, donc tout près de chez-vous, le Chouett’Nid, d’une forme octogonale et entièrement vitré, vous accueille à 8 mètres du sol, suspendue dans un très vieux frêne.

Un rêve d'enfant à offrir à de grands enfants !

Lorraine Dufour
[04/12/2005]

Liens externes
La cabane perchée
Site sur les cabanes (en anglais)
Gîte des 3 frênes
Rêve de cabane


  ENVOYER A UN AMI
 VOTRE AVIS SUR CET ARTICLE :    bof   ça va   bien   génial   >>>>  

© Association NiceFuture - Tous droits de reproduction et de diffusion réservés  |  Design & Content Management System:  bleu-vert communication www.NiceFuture.com  |  www.BoutikEtik.ch  |  www.angesgardiens.ch  |  www.festivaldelaterre.ch  |  www.ethicalfashiondays.ch